Mue

2014
Grès.
Velaine-en-Haye (54, FRA)
Si muer, c’est changer, renouveler sa peau, son plumage, son pelage, sa carapace, c’est aussi se transformer et devenir autre. Ainsi, ce qui demeure est la trace de cette mutation, la suspension fragile d’un passage d’un état vers un autre. Pour gagner son état chimique irréversible, l’argile doit être cuite. La technique de cuisson permet métaphoriquement de reproduire ce processus et de réaliser des mues. Le feu transforme la matière et lui donne sa résistance, son timbre et sa couleur définitive. Cette dernière peau, brute, devient le résultat arrêté d’une matière sans possible autre transformation. Comme pour l’insecte et sa chrysalide abandonnée, la céramique ainsi obtenue arrête l’expérience et la cristallise. L’exploration peut reprendre jusqu’à la prochaine mue.

Sculpture réalisée à l'atelier Al Terre Native, Velaine-en-Haye (54, FRA), avec Céline Laurent.
img
img
img